Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Françoise Robin

Il y a deux jours, lors de la promenade du chien, on remarque des lettres de papier suspendues aux crochets du mur de l'école maternelle.

Installation éphémère... mais les lettres sont trop bien dessinées pour que cela soit des petiots qui les aient fabriquées et puis lorsque l'éducation nationale sortira des murs... bref !

En observant mieux et en faisant quelques pas supplémentaires, on lit :

Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !
Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !
Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !
Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !
Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !

Bien entendu, les lettres étaient placées à l'horizontal, mais mon portable ne me permettait pas de les photographier correctement. J'ai donc "bidouillé" un peu !

Sans doute aurez-vous deviné la suite...

Sur les murs...
Sur les murs...
Sur les murs...
Sur les murs...
Sur les murs...
Sur les murs...

Nous avons passé une bonne demie-heure avec Patrick, un personnage "haut en couleurs", passionné, volubile... Je n'ai pas tout compris... nous ne sommes pas arrivés à "placer un mot"... mais il nous a trouvé formidables...

Il habite Lunel, fait du théâtre, aime les places publiques. Je ne l'avais encore jamais vu.

Quand le froid nous a vraiment gagné, nous avons salué Patrick. Avant de partir, j'ai immortalisé sa scénographie (avec mon téléphone portable), qu'il estimait être la nôtre. Simplement parce que nous l'avions remarqué et que l'on avait trouvé ce geste créatif sympathique.

Il est dommage que les quelques personnes qui sont passées par là n'aient même pas vues ces lettres nous offrant des vœux.

Très heureux de nous avoir rencontré, Patrick nous a laissé un petit livret créatif... dont voici deux extraits :

La couverture

La couverture

Une page intérieure

Une page intérieure

Entre Dadaïsme et l'Oulipo... Entre folie douce et créativité sans borne.. Obnubilé par les territoires... Patrick est un vrai personnage !

Nous étions heureux d'avoir croisé sa route, heureux de constater qu'il y a encore des gens hors du moule et bien vivants !

Commenter cet article

dominique 22/01/2014 13:56

C'est bon ce récit. Ça confirme bien ce que je crois. La photographie aiguise le regard et nous permet de voir des choses que beaucoup ne voient pas.

Françoise Robin 22/01/2014 21:00

C'est tellement vrai que parfois je me surprend à regarder la vie par le viseur de mon appareil photo comme une des sœurs jumelles du livre d'Eric Orsena "L'exposition coloniale" ! Magnifique d'ailleurs !

alphomega 05/01/2014 13:17

Pourquoi "porteur d'eau"? c'est ce qui m'est venu à l'esprit en voyant les gouttes sur son dos

Gérard 05/01/2014 00:01

Un doux rêveur comme on en rencontre quelques fois

Pascale@nokomis 04/01/2014 20:45

J'avoue que je n'ai pas tout saisi à part le "Bonne Année" ;-)
Belle fin de soirée

Françoise Robin 22/01/2014 20:27

En fait, tu as saisi le principal :o)

alphomega 04/01/2014 18:42

J'adore rencontrer de tellles personnes un peu comme des étoiles filantes. Pour moi elles illuminent le quotidien de leur fantaisie ou simplement parce qu'elles existent et sont singulières.

PS: la photo "immortalité" a été prise sur une plage côté ouest du Cap Ferret. Et non je n'ai pas pu mettre les personnages sur le côté à cause de l'environnement et surtout parce que j'ai dû déclencher très vite (photo réflexe en fait). Alors je les ai posés sur le tiers bas de la photo et j'ai profité des anciens blockaus qui me font des lignes de force

Françoise Robin 22/01/2014 20:27

"J'ai fantaisie de mettre dans votre vie, un peu de fantaisie, youpi, youpi..." Notre cher Boby Lapointe... tu connais ?
Quant à Patrick, une vraie étoile filante... je ne l'ai pas revu depuis !